Monday, 04 October 2021 19:27

Agression fasciste contre la KEERFA avec la couverture de la police à la place de Néo Iraklio

Written by
Rate this item
(0 votes)

irakleio epithesi

Agression fasciste contre la KEERFA avec la couverture de la police à la place de Néo Iraklio

La KEERFA (Mouvement contre le Racisme et la Menace Fasciste) dénonce l’attaque d’un groupe de fascistes Dimanche 3 Octobre lors d’une réunion de la KEERFA sur la place de Néo Iraklio. Il s’agissait d’une réunion appelée à l’occasion de la condamnation historique de la bande nazie de Chrysi Avgi il y a un an et pour l’organisation de la manifestation antifasciste du 9 Octobre.
Les fascistes, encouragés par la tolérance du gouvernement lors des attaques fascistes a Stavroupoli, Salonique contre des membres de la KNE (Jeunesse Communiste), essaient de réorganiser des bataillons dans les quartiers.


Un peu avant le début de la réunion, et alors que des membres de la KEERFA étaient en train de la préparer et d’appeler au micro les gens aux alentours, un groupe de 15 à 20 fascistes, membre de l’organisation locale de Chrysi Avgi, ont attaqué les membres de la KEERFA avec des bâtons et des casques. Quatre membres de la KEERFA ont été blessés et emmenés à l’hôpital Evangélismes. Les fascistes ont détruit des tables avec tracts et journaux. Ils ont fait le salut nazi, on a entendu des ordres au début et pour la fin de l’attaque. Parmi les blessés se trouve Aphrodite Frangou, journaliste de Ergatiki Allileggii et conseillère municipale de la municipalité de Marousi.
La réponse de la part des gens du quartier a été immédiate. Des dizaines de gens sont venus depuis les cafés environnants et ont pris en chasse les fascistes.
Cette agression s’est faite avec le soutien du gouvernement de la Nea Dimokratia et de la «théorie des deux extrêmes » et avec le soutien de la police. Quand la police est arrivée, bien après que se soient enfuis les fascistes, elle s’est trouvée face à la colère des gens. L’officier de police a déclaré ouvertement que l’ordre avait été donne d’en haut d’observer discrètement la situation depuis une distance.
La réunion de la KEERFA a eu lieu normalement et avec une nombreuse participation. Parmi les intervenants se trouvaient des conseillers municipaux de Néo Iraklio, Nea Ionia et Marousi, des réfugiés du camp de Malakasa, des travailleurs et étudiants et gens du quartier, tous ont déclaré que nous continuons à nous battre contre le fascisme, contre le racisme, contre le gouvernement et le système qui les nourrit.
Les agressions fascistes ne nous font pas peur. Elles nous mettent en colère. Nos combats ont conduit la direction néonazie en prison. Nous allons amplifier les luttes massives pour le renversement du gouvernement de la pauvreté, du racisme et du sexisme et ouvrir la voie à une société débarrassée des fascistes, sans exploitation ni oppression.
Nous appelons tous les travailleurs et la jeunesse à participer à la manifestation antifasciste Lundi 4 Octobre à 19h au métro d’Iraklio.
Nous appelons la ADEDY (centrale syndicale des travailleurs du public), le EKA (bourse du travail), les organisations syndicales, associations étudiantes, à s’organiser pour la manifestation antifasciste – antiraciste Samedi 9 Octobre à 15h à Omonia.

Read 36 times Last modified on Monday, 04 October 2021 19:29

Latest from ΚΕΕΡΦΑ