Wednesday, 06 February 2013 05:49

Rassemblement de protestation Jeudi 7 Février a 14h devant la Mairie d’Athènes, avenue Athinas La responsabilité pour la mort du vendeur Babarak Ndiaye repose sur les autorités municipales et sur Dendias, le ministre de l’ordre.

Written by
Rate this item
(0 votes)

Rassemblement de protestation Jeudi 7 Février a 14h devant la Mairie d’Athènes, avenue Athinas
La responsabilité pour la mort du vendeur Babarak Ndiaye repose sur les autorités municipales et sur Dendias, le ministre de l’ordre.
Stoppons les opérations racistes « skoupa » de la police et police municipale
Il est un fait évident que l’opération de la police de la municipalité d’Athènes à Thission Vendredi1/2  a entrainé la mort de Cheikh Ndiaye. C’était une question de temps pour que ces attaques barbares contre les vendeurs de rue provoquent ce résultat.

 


Au Conseil Municipal de la ville qui, le 19 Janvier a appelé à une manifestation pour “Athènes, ville antifasciste” correspond un pas vers la lutte contre le racisme. Il est temps que les vendeurs de rue immigrés soient considérés comme ce qu’ils sont, comme faisant partie de la classe ouvrière, qui lutte contre les attaques sauvages des patrons, contre les licenciements et le chômage, contre le travail au noir et la terreur des policiers. Que le salaire de la survie des vendeurs pour quelques Euros, cesse d’être soumis a la rage raciste, aux opérations « skoupa » de Dendias et a la chasse sans pitié de la police municipale. Pourquoi la municipalité d’Athènes devrait laisser faire la chasse des vendeurs jusqu'à la mort, alors que les patrons de la nuit font ce qu’ils veulent dans la moitie de la ville ? Alors que des milliers de tels établissements fonctionnent sans permis ?
Il est temps que soit mis fin au racisme et a la collaboration de la police avec les néonazis de Chrissi Avgi. L’assassinat de Loukman à Petralona par un gang de Chrissi Avgi a montré ou mène la politique des camps de concentration et des opérations « skoupa » de la police. Dans le même temps Samaras veut reprendre le droit a la nationalité pour les enfants d’immigrés. Ca suffit ! Yen a marre ! Nous demandons la légalisation des immigrés et une carte de travail pour tous. La fermeture des  camps de concentration.
L’initiative que doit prendre le Conseil Municipal est de légaliser le travail des vendeurs (Grecs et immigrés) en donnant des places de vendeurs et en assurant la distribution de marchandises a des prix bas qui s’adressent aux secteurs les plus pauvres de la ville.
Lors de la période pré-électorale du maire Kaminis, il avait promis cette légalisation, ce qui bien sur n’avait rien a voir avec le mémorandum de collaboration de la police avec les autorités municipales pour le « nettoyage » du centre d’Athènes des pauvres de toutes sortes pour le compte de quelques entrepreneurs riches, des investisseurs escroqueurs de type Qatar. Une telle action va avec la tentative de faire face a l’effondrement des vies des gens provoque par la crise. Les institutions de solidarité ne peuvent pas être seulement des distributions de nourriture. Cela ne suffit pas.
Quand, il y a quelques années, des fascistes ont commencé des attaques violentes contre les vendeurs de rue, avec des cris contre le “commerce parallèle”, nous avions condamné ceci comme étant encore un argument en faveur des racistes afin de procéder par la suite a des pogroms de des attaques criminelles contre les immigrés. Le Conseil Municipal ne peut pas adopter cet agenda raciste, au contraire il doit la refuser fermement.        
La politique des opérations racistes « skoupa » de Dendias a provoqué a nouveau une mort comme l’été passe. Malheureusement les autorités municipales ont soutenu cette politique barbare par leurs attaques continuelles l’année passée contre les vendeurs de rue, l’intervention à l’école de Victoria et les maisons occupées.    
Nous appelons le Conseil Municipal de la ville d’Athènes à destituer les responsables de l’attaque contre les vendeurs et de mettre fin a la collaboration raciste avec la politique criminelle de Dendias.
Nous appelons à la résistance massive contre crimes racistes        
COMMUNAUTE DES SENEGALAIS, UNION DES TRAVAILLEURS IMMIGRES, MOUVEMENT CONTRE LE RACISME ET LA MENACE FASCISTE (KEERFA)

 

Read 5049 times